Zoom sur les médecines douces

 Homéopathie, phytothérapie, acupuncture, thérapies manuelles… Hier encore décriées, les médecines dites douces ont de plus en plus d’adeptes. Ces thérapeutiques ont en commun de ne pas être reconnues par la médecine officielle, mais d’attirer un nombre croissant de patients. Souvent à effet préventifs, de nombreux professionnels proposent leurs service.

Qu’est-ce que l’aromathérapie ?
L’aromathérapie est une médecine douce qui utilise des plantes aromatiques sous forme d’essence (substance sécrétée par la plante elle-même ou extraite par expression), d’huile essentielle (distillation à la vapeur d’eau pour en extraire l’essence), d’hydrolat aromatique (eau distillée que l’on sépare de l’huile essentielle dès la sortie d’un alambic) ou d’huiles végétales (huiles obtenues par première pression à froid des diverses parties des plantes utilisées et dont on se sert uniquement pour les usages externes).

Qu’est-ce que la luminothérapie ?
La luminothérapie, appelée aussi photothérapie ou héliothérapie, joue un rôle crucial dans l’équilibre de notre horloge biologique, accroît la vitalité et donne une sensation de bien-être général. Il a été démontré que la lumière du soleil a un impact indiscutable sur notre santé mentale aussi bien que physique.
La luminothérapie est une technique qui utilise la lumière du soleil mais celle-ci peut-être remplacée par une lumière artificielle. Elle est couramment employée pour combattre la dépression saisonnière, les effets du décalage horaire, ainsi que toutes sortes de problèmes cutanés. La lumière solaire contient toutes les couleurs du spectre qui, mélangées ensemble se transforment en lumière blanche. On dit qu’il s’agit d’une lumière à spectre complet. De plus, elle est également constituée des rayons gamma, des rayons X, des ultraviolets et des rayons infrarouges.

Qu’est-ce que la phytothérapie ?
La phytothérapie consiste à soigner à partir de plantes, qu’elles soient encore fraîches ou volontairement séchées. On les utilise en infusions, décoctions, lotions, dans des bains, ou encore macérées dans de l’huile.
Il y a quatre mille ans on écrivait déjà sur la phytothérapie, puisque des archéologues ont découvert des recueils prouvant qu’à cette époque on utilisait les plantes à des fins médicales. On sait que les peuples anciens tels que les Grecs, les Romains, les Égyptiens se servaient des plantes pour se soigner. Les croisés revenant de leurs périples en terre sainte ramenaient des herbes inconnues dans nos contrées. Les moines qui avaient une bonne connaissance des plantes, en pratiquaient la culture avec succès.

Qu’est-ce que l’hydrothérapie ?
L’hydrothérapie regroupe toutes les formes de thérapies utilisant l’eau pour soigner.
Les Grecs étaient convaincus que l’eau a des indications thérapeutiques et ils l’utilisaient à des fins préventives ou même curatives.
Cette eau peut être employée sous diverses formes : vapeur, jet d’eau, glace, bains, frictions, enveloppements, compresses, douche, gargarismes, inhalations, lavements…. L’eau est minéralisée, simplement douce ou de mer, elle est soit pure ou bien mélangée à d’autres substances et associée à l’aromathérapie,  à la phytothérapie, à des sels d’Epsom ou à du vinaigre de cidre pour accroître ses bienfaits.
Les fonctions principales de l’eau sont de renforcer l’organisme et de le débarrasser de ses impuretés.Les techniques d’hydrothérapie sont donc innombrables et permettent de traiter bien des maux. Mais leur usage peut aussi se limiter à entretenir le bien-être.

Qu’est-ce que l’Acupuncture ?
L’acupuncture est une des disciplines clés de la médecine chinoise. Basée sur la notion d’énergie positive Yang et négative Yin et l’existence de zones cutanées privilégiées, cette pratique reste encore mystérieuse. Découvrez les principes de cette discipline millénaire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *